La RSE : Un Atout Pour La Performance Et La Compétitivité !

La RSE : Un Atout Pour La Performance Et La Compétitivité !

Tandis que les attentes à l’encontre des entreprises pour qu’elles fassent preuve de transparence et d’éthique dans leurs pratiques sont de plus en plus fortes tant de la part de consommateurs que des partenaires privés et publics et des financeurs, un cadre réglementaire et normatif (ISO 26000) est mis en place.

Du Développement Durable à la RSE…

De quoi parle-t-on lorsque l’on parle de RSE ?

La RSE est l’intégration volontaire des préoccupations sociales, sociétales et environnementales des entreprises à leurs activités commerciales et à leurs relations avec leurs parties prenantes.

Quel cadre réglementaire ?

En France, la RSE est soumise à différentes réglementations, notamment la Loi de nouvelles régulations économiques et les Lois Grenelle 1 & 2.

En 2010, après concertations internationales, la Norme ISO 26000 entre en vigueur. Elle a pour objet de fournir aux entreprises les lignes directrices pour s’approprier la RSE. Cette Norme est « non-certifiable ».

Ce que recouvre la Norme ISO 26000

La Norme ISO 26000 préconise 7 principes de comportement et porte sur 7 thématiques :

La Norme ISO 26000 s’appuie sur deux pratiques fondamentales :
– L’identification des parties prenantes et le dialogue avec celles-ci
– L’analyse et priorisation des enjeux

Les bénéfices de la démarche RSE

Les entreprises engagées dans une démarche RSE témoignent des bénéfices qu’elles retirent de leur engagement, à savoir :
– Une meilleure anticipation et maîtrise des risques
– Des économies réalisées sur les postes de dépenses liés à la consommation énergétique
– Une amélioration de l’image de l’entreprise
– Une plus grande motivation et la fidélisation des collaborateurs
– Une diminution des litiges avec les différentes parties prenantes
– La fiabilisation des relations avec leurs partenaires d’affaire
– Le développement de nouveaux marchés

En 2016, une étude réalisée par France Stratégie auprès de 8 000 entreprises, a mis en évidence une amélioration moyenne de 13% de la performance globale des entreprises engagées.

Les étapes et enjeux de la mise en place d’une démarche RSE

Toute entreprise est forcément amenée à réaliser des actions responsables sans en être toujours consciente ! Par exemple : choix des fournisseurs, paramétrage des impressions sur ordinateur pour limiter l’utilisation de papier…/…

Si elles restent éparses, ces actions ne sont pas sources de performance et de compétitivité.

C’est pourquoi il est nécessaire pour l’entreprise de réaliser un état des lieux de ses pratiques, au regard de ses enjeux et des attentes de ses parties prenantes puis de co-construire une démarche RSE qui vient répondre à ses enjeux, nourrir sa stratégie et renforcer sa culture d’entreprise.

L’implication de la Direction et des collaborateurs est l’une des clés de la réussite de la démarche.